Najwa Taghy

 

Doctorante du Laboratoire Parcours de Santé Systémique EA 4129 - Ecole Doctorale EDISS, Université Claude Bernard Lyon 1


Diplôme de l’Institut de Santé Publique d’Épidémiologie et de Développement (ISPED, Université de Bordeaux) et de l’Institut d’Études Politiques (Sciences Po Bordeaux, Université de Bordeaux), j’ai intégré le laboratoire en janvier 2018 en vue de poursuivre mon parcours universitaire vers un doctorat.

Ma thématique de recherche au sein du P2S est : Polymédication.

 

Thèse en cours :
« Parcours des patients et polymédication en médecine ambulatoire »

En France, l’allongement de l’espérance de vie, l’accroissement de la prévalence des maladies chroniques, la multimorbidité en constante augmentation ainsi que l’accroissement continu de la palette thérapeutique sont autant de phénomènes prédominants dans le champ de la santé publique contemporaine et qui lui imposent des défis majeurs. L’une des conséquences de leur convergence est l’augmentation du risque de polymédication.

Ce risque est particulièrement élevé chez la personne âgée, ce qui peut être délétère en termes de qualité de vie, de morbidité et de mortalité chez cette population particulièrement fragile. La polymédication est aujourd’hui un phénomène majeur en santé publique qui cristallise de réelles inquiétudes à tous les niveaux.

 C’est dans ce contexte que s’inscrit ce travail de recherche qui fera l’objet d’une thèse. L’objectif étant de proposer une contribution originale aux interrogations formulées autour d’une action initiée par MFP Services dans le cadre d’un programme de gestion du risque, de prévention et d’innovation (Programme GDRPI). Partant d’un enjeu principal qui serait liée à la gestion de ce risque identifié de polymédication, le but de ce travail sera de construire un projet solide autour des nombreuses questions, théoriques et organisationnelles, et hypothèses qui seront soulevées. Ce projet s’appuie sur un partenariat entre l’équipe de recherche EA4129, la MFP Services, les réseaux de soignants libéraux animés par Open Rome ainsi que des équipes de recherche de Bordeaux (Équipe EMOS du centre Bordeaux Population Health U1219, Plateforme Cassiopée de la Fédération Santé Publique Société).